-1950

Aus WikiReneKousz
Wechseln zu: Navigation, Suche
-2040 | -2017 | -2000 | -1950 | -1926 | -1830 | -1766

  • -1950 ca: Indogermanische Wanderung (GCW 3:294)


Europa

  • -1942: (ca) Grabhügel von Leubingen
    The so-called king of Leubingen (today part of Sömmerda) is buried in a large barrow within a 66 foot wide stone cairn inside a ring ditch.
  • -1940 Aunjetitzer Kultur: Grabhügel von Leubingen entsteht (GCW 3:296)

Ägäis

  • -1950: Arrivée des Ioniens en Grèce, venu du Nord, jusqu’au Péloponnèse.

Anatolien

  • -1950: Prospérité de nombreuses villes en Anatolie (Hattusha, Acemhüyük et Karahüyük au centre, Beycesultan dans le sud-ouest, Troie au nord-ouest) grâce aux richesses du pays et au commerce cappadocien.
    Les Assyriens achètent aux Anatoliens de la laine, du cuivre, de l’or, de l’argent et leurs vendent de l’étain et des tissus fins. Les bénéfices retirés sont très élevés, 100 % semble-t-il, dont le fisc prélevait quelque 40 %. Ce commerce est entre les mains des personnalités influentes de la cité, les éponymes qui donnent leur nom à l’année : ils gèrent l’ensemble de l’activité commerciale en contrôlant les marchandises à l’exportation, en avançant des capitaux, en fixant les prix et le taux de l’intérêt.

Unformatierten Text hier einfügen

Mesopotamien

  • -1950: Dynastien von Isin und Larsa (GCW 3:296)
  • -1950: Les Assyriens établissent des colonies marchandes (Karum, qui désigne à l’origine le quai du port fluvial, puis par extension des entrepôts et ce que l’on peut considérer comme une chambre de commerce) et des agences (Warbartum) en Asie Mineure. Kanesh (Kültépé) en Cappadoce, est le centre (bît karim) d’une vingtaine de comptoirs (Hattus, Purushattum, Kussar, Zalpa, etc.). Ces comptoirs sont séparés de la ville anatolienne. Les Assyriens mènent une vie indépendante, conservent leurs dieux et leurs coutumes. Ils détiennent le pouvoir économique, contrôlant la circulation et les prix des produits et sont maîtres du crédit. Le pouvoir politique reste aux mains des princes hittites (que les Assyriens appellent rabû, chef) installés dans des citadelles dominant le faubourg marchand. L’Asie Mineure est à cette époque une mosaïque de petites principautés indépendantes et rivales, gouvernées vraisemblablement par une administration de type palatial, mais à un stade encore peu développé.
  • -1950: De nombreuses tablettes cunéiformes, dites cappadociennes, ont été mise à jour sur les sites des colonies assyriennes (datées de -1940 à -1750). Il s’agit essentiellement de pièces comptables, de contrats, de minutes de procès, de lettres d’affaire, de reconnaissances de dettes, d’instruction.
  • -1950: The copper bar cubit of Nippur defines the Sumerian cubit as 51.72 cm.
  • -1941: Règne de Zabaia, roi de Larsa (fin en -1933)
  • -1940: Règne d’Irisum Ier, roi d’Assyrie (fin en -1901)
  • -1938: Fin supposée de la dynastie des Shakkanakku de Mari (-1935 ou -1912).
  • -1934: Règne de Lipit-Ishtar, roi d’Isin (fin en -1924).
    Lipit-Ishtar promulgue un code de loi. Sous son règne apparaît clairement la fragilité d’Isin, incapable de reprendre pied dans les territoires septentrionaux et d’affirmer son autorité sur tout l’ensemble méridional devant la puissance de Larsa.
    Des allègements fiscaux et des remises de dettes à répétition laissent penser que le royaume d’Isin connaît une crise économique et sociale. Tandis que le pays sumérien s’émiette en petites principautés rivales, le royaume s’affaiblit progressivement dans un climat de confusion et d’insécurité et finalement se trouve réduit au territoire de la cité. Le déclin du pouvoir central se mesure à l’essor des archives privées dont la présence atteste le maintien d’une activité économique et commerciale d’ailleurs nécessaire à la survie.
  • -1932: Règne de Gungunum, roi de Larsa (fin en -1906). Il mène des campagnes en Élam et contribue au déclin de la dynastie de Simashki.
  • -1932: Amorite conquest of Ur.

Ägypten

  • -1950 Abydos: Stele für das Grabmal des Güterverwalters Antef (GCW 3:296)
  • -1950 ca: Lastschlitten (GCW 3:296)
  • -1950 ca: Pharao Sesostris I lässt für die Göttin Satet ein Heiligtum in Elephantine errichten (GCW 3:295)
  • -1929: Date présumée de la fin du règne de Sésostris Ier et du début du règne d'Amenemhat II en Égypte (fin en -1897).
  • -1928: "Harvest scene", tempera fascimile by Nina de Garis Davies of wall painting in the tomb of Khnumhotep, Beni Hasan (1928–1895). Twelfth Dynasty.

China

Anmerkungen

Quellen: Wikipedia D F und E

Datierungen: Die Daten vor der Antike variieren stark, je nachdem, welcher Chronologie der jeweilige Autor folgt (es gibt grundsätzlich eine sog. lange, mittlere, kurze und ultrakurze Chronologie, darüber mehr bei folgendem Wikipedia-Artikel). Allerdings tauchen in derselben Wikipedia Mischungen zwischen den verschiedenen Chronologien auf, die Frage der Datierungen ist stark in Bewegung, seit ich die Wikipedia kenne. Daher habe ich mich dazu entschlossen, dies transparent offenzulegen, d.h. keine "Harmonisierungsbemühungen" zu unternehmen sondern die Datierungen der jeweiligen Quellen zu belassen. So können die selben Ereignisse unter verschiedenen Daten auftauchen.

Mesopotamien: Wie die Datierungen weist auch dieser geografische Begriff eine hohe Unschärfe auf: Während Ploetz unter Mesopotamien im Wesentlichen nur das Land um Euphrat und Tigris versteht und davon Syrien, Palästina und Iran abgrenzt, subsumiert die "Grosse Chronik Weltgeschichte" unter Mesopotamien offenbar das gesamte Gebiet zwischen Anatolien und Ägypten. Auch wenn das Wort "Mesopotamien" tatsächlich "zwischen den Flüssen" heisst, habe ich mich dennoch entschlossen, der letzteren Grenzung zu folgen, da die von Ploetz in separaten Strängen behandelten Gebiete geschichtlich oft nicht wirklich sinnvoll zu trennen sind, überschneiden die Kulturen und Reiche diese Gebiete oft. Hingegen bleiben Anatolien (in etwa die heutige Türkei), Indien und Ägypten kulturell und "politisch" meist recht gut grenzbare "Einheiten" und umschliessen somit "mein" Mesopotamien.


11.10.2008